La chasse aux pauvres est ouverte !

A l’heure où les inégalités de santé galopent et l’accès aux soins régresse, la Sécu veille…à ne pas trop distribuer de complémentaires santé aux citoyens les plus pauvres. La CMUc (CMU complémentaire) et l’ACS (Aide à la complémentaire santé, assurance payée à moitié par la Sécu) sont des droits pour les personnes qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté [1], ou juste au-dessus, pour autant qu’ils le sachent et qu’ils le demandent [2].

Là, ça se complique : il ne suffit pas d’avoir peu de revenus, il faut montrer son compte en banque. Pour le cas où quelqu’un (ami, proche…) aurait donné quelques euros (pour aider à payer le loyer ?). Aussitôt considérés comme des revenus annexes, ils seront comptabilisés, pouvant faire dépasser le plafond [3]. Et hop ! À vous de payer vos soins, comme tout le monde, ou d’y renoncer.

Sur ce, la CAF (Caisse d’allocations familiales) fait la chasse à l’épargne, et rogne votre RSA revenu de solidarité active [4] si vous avez des économies. Elle peut aussi baisser votre allocation logement en cas de loyer trop cher…Les pauvres qui se payent le luxe de se loger n’ont qu’à se le payer, comme les besoins et les soins de tout un chacun.

Pendant que les plus riches font toujours plus de bénéfices, voilà la société in-égalitaire qu’on nous propose [5]

P.S.
Voir le communiqué de presse du SMG : « En stigmatisant les « bénéficiaires » de la CMUc, la sécu nuit à leur santé » http://www.smg-pratiques.info/En-stigmatisant-les-beneficiaires.html, que nous avons reproduit sur notre site.
et l’article « Revenus d’épargne des pauvres : 400% supplémentaires prélevés à la source sur l’APL » https://paris-luttes.info/revenus-d-epargne-des-pauvres-400-6997


[1Seuil de pauvreté : 8040 à 1008 euros/mois

[2On estime que 50% des personnes qui pourraient avoir l’ACS ne la demandent pas

[3Plafond CMUc : 721 euros /mois - Plafond ACS : 973 euros /mois

[4RSA : 535.17 euros/mois

[510 % des Français les plus pauvres ont moins de 2.000 euros de patrimoine, tandis que 10 % des plus riches disposent de 1,254 million d’euros en moyenne, selon une étude de l’INSEE http://www.consoglobe.com/pauvrete-linquietude-des-francais-augmente-cg !


samedi 26 novembre 2016
par  Matthieu

Marisol Touraine et la fin du « Trou de la Sécu »

Alors, ça y est, le voilà en vue, le Graal de tout ministre de la santé, la quintessence d’années de réformes pour « sauver » notre système de soins : le Rebouchage du Trou de la Sécu !
Alors forcément, on se félicite au gouvernement, on explique aux syndicats que, quand même vous voyez bien que ça avait un intérêt toutes ces lois les unes après les autres puisqu’enfin les comptes sont équilibrés. Le trou est rebouché. Ou pas…

Déjà cette idée de « trou » est assez étrange pour désigner des sous : c’est pas très dynamique un trou, on peut juste le creuser puis le reboucher. Et en général on fait pas les deux en même temps… Or, un budget c’est à la fois de l’argent qui entre et de l’argent qui sort, le déficit désignant juste sur l’année des recettes inférieures aux dépenses. À la limite, le trou pourrait désigner la dette, c’est-à-dire l’accumulation de déficits sur une certaine période de temps.

Par conséquent, le trou serait la dette de la Sécurité Sociale (humhum, de l’Assurance Maladie) – et on n’en est pas encore à le reboucher (seulement à éviter de le creuser davantage) – et non le déficit.

Et le déficit alors ? Plutôt une baignoire. Pourquoi alors ne pas dire qu’on a arrêté de vider la baignoire de la Sécu ? Eh bien parce que les gens (comprendre cette plèbe impertinente gênant les énarques et autres cerveaux de la gestion de l’État) voient assez bien ce qu’est une baignoire et notamment le fait qu’une baignoire possède certes un orifice permettant à l’eau de s’écouler, mais aussi un robinet qui permet de la remplir.
« Et, demanderait alors un.e impertinent.e, pourquoi ne pas ouvrir le robinet de cette baignoire ? ». Comprendre les sous allant vers la Caisse d’Assurance Maladie et permettant à chaque personne en France d’être soignée dans des conditions à peu près correctes.
Parce qu’on a alors un souci de collision entre deux images. Ce robinet a en effet un autre petit nom dans le langage politique : ce sont les cotisations sociales, autrement dit les« charges ». Ces horribles poids sous lesquels ploient les bienfaisants entrepreneurs sur lesquels on compte tant pour faire augmenter la croissance (du PIB, hein, on ne va quand même pas parler d’autre chose !) et par voie de conséquence (ou pas – mais puisque TF1 et France 2 le disent, n’allez pas faire vos complotistes !) le chômage. Le grand méchant de l’histoire, faut-il encore le rappeler ?

Maintenant qu’on s’est bien perdus dans les images, matraquons un peu les chiffres (oui, en économie on dit chiffres et pas nombres – et il y en a encore pour douter de la rigueur de l’économie comme science exacte…).

En 2014, le déficit du régime général de la Sécurité Sociale (on parle de lui surtout, en vrai il y a d’autres régimes, mais c’est lui le plus gros donc on va éviter de compliquer inutilement) était de 13,2 milliards d’euros, soir un déficit de 2,9%. À noter que l’État n’arrive pas à faire mieux que le pire de la Sécu ! On va donc dire que c’est pas dramatique.

Ses recettes proviennent majoritairement des cotisations sur le travail (une partie de votre salaire brut et une cotisation « patronale », c’est à dire prélevée auprès de l’employeur sur la valeur de votre production) et d’un impôt : la CSG (Cotisation Sociale Généralisée). Et il en manque. D’une part en raison de revenus non soumis à ces cotisations, pour un montant estimé de 6,5 milliards d’euros, d’un « allègement des charges sociales » (c’est à dire d’une diminution de la part de cotisations sociales payées par l’employeur) pour 3 milliards. Et surtout d’une fraude aux cotisations estimée à 20 milliards d’euros.
Le problème n’est donc pas tant une fuite de la baignoire qu’un robinet qui a été fermé petit à petit.
Et ça ne s’arrête pas là : parmi les dépenses du système de soins, certains postes ont été remarquablement épargnés. Ainsi il serait possible d’économiser 10 milliards d’euros de remboursements de médicaments si seuls les médicaments utiles (comprendre avec une balance bénéfices-risques favorable, notée en SMR, Service Médical Rendu) étaient remboursés. Le dernier exemple en date étant celui de 4 médicaments anti-Alzheimer, au SMR ré-évalué à la baisse en octobre dernier à un niveau 5, ce qui signifie que leurs bénéfices sont jugés insuffisants et incertains par rapport aux risques pour les patient.es. Mais la Ministre de la Santé est passée outre cet avis, et a décidé de conserver leur taux de remboursement.

Si l’Evidence Based Medecine a apporté des améliorations sur certains aspects de la prise en charge des patient.es, il est bien dommage que les responsables politiques s’affranchissent toujours autant des éléments d’expertise qui leur sont présentés. Les données ne sont pas tout, mais au moins permettent-elles de poser les bonnes questions.

Paru dans la revue « Citoyens : le journal participatif du réseau » MEDSI, numéro 13 novembre 2016 https://medsi.eu
Cet article s’est notamment appuyé sur le Cordel « Le Trou de la Sécu : une invention ? », réalisé par le collectif des Outils du Soin. http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article169


Albums les plus récents

Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Annonces

Ça me touche - Cordel 42

un examen délicat, tout en finesse


Café cordel Autour de l’accueil

le 23 novembre, une rencontre à ne pas manquer !


Connaître son poste de travail cordel 43

La pénibilité, ça vous dit quoi ?


ET TOUJOURS, LA DAME DU 6

UNE VIDÉO INÉGALÉE !


Qui tient le gouvernail ? Cordel 41

Connaître son environnement pour mieux piloter son corps


Brèves

16 septembre - Fusion Bayer-Monsanto : un nouveau monstre est né !

Bayer annonce avoir racheté Monsanto pour 59 milliards d’€ (66 milliards de $). Ainsi, (...)

15 septembre - Le plus ancien des centres d’IVG en danger !

L’équipe médicale du centre IVG de Louis Mourier à Colombes communique
Le centre d’IVG de (...)

3 mai - CR Journée de formation à l’indépendance dans les études médicales

Communiqué de presse : 30 avril 2016 Journée nationale sur la formation à l’indépendance dans les (...)

3 mai - Danger : loi El Khomri, un communiqué de "Sauvons la médecine du travail"

De : SAUVONS LA MEDECINE DU TRAVAIL [mailto:contact@slmt.fr] Envoyé : lundi 2 mai 2016 20:58 À : (...)

19 avril - Au revoir Maya !

La cérémonie des adieux de Maya Sudurts, notre amie, notre camarade, se déroulera mercredi 20 (...)

28 mars - Signez la pétition de soutien au régime local de Sécurité sociale Alsace-Moselle

Ce régime, exemplaire, est aujourd’hui menacé.
Nous publions ci-dessous le texte accompagnant (...)

18 mars - Cité de la santé. La santé à la folie : Du mal-être au bien-être, notre mental dans tous ses états

Le lien suivant vous permettra de vous orienter et/ou vous inscrire selon vos sujets d’intérêt (...)

18 février - Sur le front des "Troubles du Spectre Autistique".

Une récente instruction ministérielle préconise de favoriser le financement des Établissements et (...)

20 janvier - soutien au Dr Coadou devant l’Ordre des Médecins

Sur le site du Syndicat de la Médecine Générale, uncommuniqué de presse pour le soutien de Bernard (...)

4 décembre 2015 - Fiscalité. Suppression de la demi-part : connaissez vos droits

Les conséquences de la suppression de la demi-part majorant le quotient familial peut entraîner (...)

14 novembre 2015 - Colloque de la LDH : demandez le programme !

Pour tout savoir, notamment sur les déléguées des Outils du soin...

6 novembre 2015 - Pour soutenir le dr Bonnemaison : signez !

Manifeste des médecins indignés.
Quand tout a été tenté,
quand il n’y a plus d’espoir,
soulager (...)

2 novembre 2015 - Projet de loi immigration : Les Outils du soin signent l’appel de la FNARS contre la levée du secret professionnel.

La FNARS nous informe : « Comme vous le savez peut être déjà, en parallèle du projet de loi santé (...)

1er novembre 2015 - Scandale des audio-prothèses : Surdi13 soutient Que Choisir

Le communiqué de Surdi13
Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse de notre association, (...)

21 octobre 2015 - Migrants et réfugiés de la jungle de Calais : un appel à signature

Christian Lehmann, écrivain et médecin, nous écrit pour solliciter de premières signatures, émanant (...)

13 octobre 2015 - La Troupe du RIRE lance une souscription

Nous sommes un collectif d’étudiant.e.s en médecine : La Troupe du RIRE. Nous avons réalisé un (...)

10 octobre 2015 - Il n’y a que des preuves d’accueil. Soutenons les ASTI !

Et dans ce domaine, il y a les paroles et les actes. L’accueil des migrants ne se mesure pas (...)

3 octobre 2015 - Le 4 octobre 2015 la Sécu fête ses 70 ans sur...

Une émission à enregistrer : le 4 octobre 2015 la Sécu fête ses 70 ans sur RFI, avec Didier (...)

19 septembre 2015 - Le nouveau guide COMEDE est paru

Ci-joint le dépliant de présentation (sommaire) du guide Comede 2015 qui contient un bon de (...)

10 septembre 2015 - Un avenir pour la Grèce : appel à signer

Les Outils de soin soutiennent cet appel.
Cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder à l’appel (...)