Le médicament, un bien commun

L’industrie du médicament est devenue la plus rentable de la planète. SANOFI récolte 7 milliards d’euros de profit par an, autant que le déficit de l’Assurance maladie.

La pétition lancée par Médecins du Monde pour une baisse du prix des médicaments a dépassé 200 000 signatures en moins d’une semaine. En dépit - ou à cause ?!- du boycott de sa campagne par les afficheurs.

Le syndicat des industriels du médicament parle (à propos de MdM) de discours « caricaturaux et outranciers ». La question n’est pas de jeter l’opprobre sur une profession. Mais de dire que trop, c’est trop : des taux de profit de 20% sur des chiffres d’affaires garantis par l’Assurance maladie, des manœuvres pour freiner le développement des génériques, des ententes pour créer des monopoles douteux, le détournement de résultats de la recherche publique vers des « startups », pions avancés des firmes, des brevets/forteresses soi-disant pour protéger l’innovation, en fait habillages juridiques pour la survie de monopoles.
Notre livret, Chers, trop chers médicaments, passe en revue le panorama de ces comportements. Sa lecture vous édifiera. Ces faits ne concernent peut-être que quelques firmes. Il se trouve que ce sont les plus grandes.

Médecins du Monde pose la question des prix. Il s’agit de bien plus : un système s’est mis en place, bâti sur le siphonnage de nos impôts, de nos cotisations sociales. Un système en symbiose avec des pouvoirs publics, soit tétanisés par le chantage à l’emploi, soit, hélas, complices.

Un débat citoyen s’impose : le médicament peut-il être autre chose qu’un bien commun ? C’est-à-dire une valeur d’usage, définitivement soustraite au marché ? Si la réponse est oui, comment y parvenir concrètement, avec des garanties pour ne pas revenir en arrière ?


vendredi 12 août 2016
par  Jean-Pierre Berlan

Lettre ouverte aux auteurs du Livret OGM/Thérapies géniques

Votre texte est très bien, très clair et précis, sauf que, pour moi, il ne faut pas traiter dans le même livret des clones pesticides brevetés, alias Ogm et de l’utilisation des techniques moléculaires à des fins thérapeutiques car c’est contribuer à la confusion que les nécrotechnologues entretiennent dans l’esprit du public qui n’arrive pas à faire la différence entre les prétendus "ogm" agricoles qui occupent des millions d’ha et les ogm prétendument "thérapeutiques", le plus souvent obtenus par cultures en fermenteurs et non dans les champs.
En prolongement de point, je pense qu’il faut éviter de rentrer dans les détails techniques. Je sais qu’ils sont fascinants, que le public aimerait comprendre de quoi il retourne et il faut soi-même s’en faire une idée suffisamment précise pour ne pas en parler. Aborder les questions techniques, c’est détourner l’attention du public profane de la réalité qui lui importe.
Il y a là un problème très général. Les termes que nous utilisons n’ont pas le même sens selon la situation sociale des uns et des autres. Or nous utilisons constamment les termes techno-scientifiques, comme si c’était ce qui nous importait, à nous. La domination passe par le vocabulaire qu’on nous impose. Nous sommes alors entraînés dans la folle fuite en avant techno-scientifique qui va si vite qu’elle ne nous laisse pas le temps de nous rendre compte de ce qui se passe dans nos vies. Nous sommes alors incapables de nous y opposer.

Le terme "Ogm" se réfère à la méthode techno-scientifique d’obtention. Que les scientifiques et ceux qui les financent l’utilisent est compréhensible. Mais pour nous qui sommes à l’autre bout de la chaîne, l’expression n’a aucun sens. On se f... de la façon de les obtenir. Pour nous, le résultat socio-politico-économique compte, pas le processus d’obtention. Les Ogm réels pour nous, pour des milliards d’humains, ce sont des clones pesticides brevetés. Pas besoin de savoir comment on les obtient pour comprendre qu’ils sont un immense danger pour nous.

(Je crois savoir qu’il est toujours possible de faire produire une molécule thérapeutique en fermenteur. Les cultures en champs sont, à mon sens, une provocation délibérée. Par exemple, un semencier avait fait des essais d’un maïs transgénique produisant une molécule destinée à lutter contre la mucoviscidose. Outre que ces travaux permettaient de toucher de coquettes subventions au nom de la lutte contre les maladies orphelines (ne jamais oublier ce genre de choses !), il s’agissait avant tout de convaincre l’opinion publique de l’intérêt du maïs transgénique. Lorsque les Faucheurs sont intervenus, le semencier a tout fait pour les faire passer pour des criminels. L’affaire du riz doré témoigne de la même forme de criminalité en col blanc. Le petit monde technolâtre se soucie comme une guigne des carences en vitamines A, B, C ou X !)

Or le livret montre très bien que les prétendus Ogm cultivés et les Ogm thérapeutiques n’ont rien en commun, sauf l’expression les désignant. Il faut donc aller jusqu’au bout et traiter séparément des Ogm/clones pesticides brevetés et des organismes destinés à produire de gigantesque profits par l’intermédiaire de molécules "thérapeutiques".
Pour moi, il faut deux livrets.

Je termine avec les leçons que je retire du décorticage du maïs "hybride". L’expression a permis la poursuite d’une formidable escroquerie scientifique pendant un siècle. Toute plante de maïs résulte d’un croisement et est donc "hybride". Ce qui différencie le maïs "hybride" d’une plante de maïs naturelle, ce n’est pas son "hybridité", son hétérozygotie, mais le fait qu’elle est reproductible individuellement par le sélectionneur et lui seul grâce à une "manipulation génétique" (déjà !) d’autofécondations successives suivie du croisement des lignées pures correspondantes. De la sorte, l’agriculteur est tous les ans obligé de racheter sa semence au semencier. Celui-ci a ainsi trouvé le brevet permanent ! Mais tout le monde, scientifiques en tête, s’est précipité sur les mystères de la vigueur hybride... Si j’avais poursuivi dans le décorticage technique et scientifique des mystères de l’hybridité, jamais je ne me serais rendu compte de l’escroquerie. C’est parce que je me suis intéressé en priorité à la signification pour nous de cette innovation – la fin de la gratuité de la vie – que j’ai pu remonter à la source de l’escroquerie.
La lutte des classes est entre la technocratie politico-économico-techno-scientifique et le reste de l’humanité.


Jean-Pierre Berlan est économiste, ancien Directeur de recherche à l’INRA. Ses travaux portent en particulier sur l’histoire de la sélection et de la génétique agricole dominée par une lutte bi-séculaire contre la gratuité de la reproduction des êtres vivants. Cette lutte s’achève sous nos yeux, avec la prise de contrôle des semences - de la vie - par les multinationales des pesti-, herbi-, fongi-, gaméto-, acari-, etc.CIDES, les "Ogm" et le brevet du vivant qui leur confère à nos dépens, un monopole sur la reproduction - au nom du libéralisme !


Albums les plus récents

Annonces

ET TOUJOURS, LA DAME DU 6

UNE VIDÉO INÉGALÉE !


Halte à la surmédicalisation ! Cordel N°33

Un acte de résistance... enfin !


Mes toubibs et moi Cordel N°35

Se prendre en charge ?


Savoir se taire - Cordel N°34

Chut, vous êtes sur écoutes !


Brèves

3 mai - CR Journée de formation à l’indépendance dans les études médicales

Communiqué de presse : 30 avril 2016 Journée nationale sur la formation à l’indépendance dans les (...)

3 mai - Danger : loi El Khomri, un communiqué de "Sauvons la médecine du travail"

De : SAUVONS LA MEDECINE DU TRAVAIL [mailto:contact@slmt.fr] Envoyé : lundi 2 mai 2016 20:58 À : (...)

19 avril - Au revoir Maya !

La cérémonie des adieux de Maya Sudurts, notre amie, notre camarade, se déroulera mercredi 20 (...)

28 mars - Signez la pétition de soutien au régime local de Sécurité sociale Alsace-Moselle

Ce régime, exemplaire, est aujourd’hui menacé.
Nous publions ci-dessous le texte accompagnant (...)

18 mars - Cité de la santé. La santé à la folie : Du mal-être au bien-être, notre mental dans tous ses états

Le lien suivant vous permettra de vous orienter et/ou vous inscrire selon vos sujets d’intérêt (...)

18 février - Sur le front des "Troubles du Spectre Autistique".

Une récente instruction ministérielle préconise de favoriser le financement des Établissements et (...)

20 janvier - soutien au Dr Coadou devant l’Ordre des Médecins

Sur le site du Syndicat de la Médecine Générale, uncommuniqué de presse pour le soutien de Bernard (...)

4 décembre 2015 - Fiscalité. Suppression de la demi-part : connaissez vos droits

Les conséquences de la suppression de la demi-part majorant le quotient familial peut entraîner (...)

14 novembre 2015 - Colloque de la LDH : demandez le programme !

Pour tout savoir, notamment sur les déléguées des Outils du soin...

6 novembre 2015 - Pour soutenir le dr Bonnemaison : signez !

Manifeste des médecins indignés.
Quand tout a été tenté,
quand il n’y a plus d’espoir,
soulager (...)

2 novembre 2015 - Projet de loi immigration : Les Outils du soin signent l’appel de la FNARS contre la levée du secret professionnel.

La FNARS nous informe : « Comme vous le savez peut être déjà, en parallèle du projet de loi santé (...)

1er novembre 2015 - Scandale des audio-prothèses : Surdi13 soutient Que Choisir

Le communiqué de Surdi13
Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse de notre association, (...)

21 octobre 2015 - Migrants et réfugiés de la jungle de Calais : un appel à signature

Christian Lehmann, écrivain et médecin, nous écrit pour solliciter de premières signatures, émanant (...)

13 octobre 2015 - La Troupe du RIRE lance une souscription

Nous sommes un collectif d’étudiant.e.s en médecine : La Troupe du RIRE. Nous avons réalisé un (...)

10 octobre 2015 - Il n’y a que des preuves d’accueil. Soutenons les ASTI !

Et dans ce domaine, il y a les paroles et les actes. L’accueil des migrants ne se mesure pas (...)

3 octobre 2015 - Le 4 octobre 2015 la Sécu fête ses 70 ans sur...

Une émission à enregistrer : le 4 octobre 2015 la Sécu fête ses 70 ans sur RFI, avec Didier (...)

19 septembre 2015 - Le nouveau guide COMEDE est paru

Ci-joint le dépliant de présentation (sommaire) du guide Comede 2015 qui contient un bon de (...)

10 septembre 2015 - Un avenir pour la Grèce : appel à signer

Les Outils de soin soutiennent cet appel.
Cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder à l’appel (...)

25 août 2015 - Création de la liste de discussion"Cordel soin"

Cette liste logera les débats entre ses membres relatifs aux projets de cordels.
Pour vous y (...)

10 juillet 2015 - Conflits d’intérêts en Santé : Un Ministère aveugle et sourd

Un communiqué du SNJMG
Lorsque fin mars 2015 une enquête du site Mediapart avait révélé la (...)