La fusion musicale a débuté...à Marseille

mercredi 21 octobre 2015
par  Léa Duval
popularité : 13%

Hier soir, la fusion musicale a débuté...à Marseille, sur le Cours Julien. Les notes d’un violon, d’une cornemuse, d’un accordéon, d’une douce voix, jouant des mélodies à la fois kabyles et occitanes ont rencontré et se sont mêlées à celles d’un guitariste jouant "Les Yeux noirs", d’un chanteur soul-hip-hop nous faisant découvrir sa dernière composition, d’un marocain nous apprenant à mieux prononcer l’arabe...

Non, nous ne sommes pas en Algérie.

Après deux semaines - d’attente, d’aller-retours au consulat algérien, ou au ministère de la culture à Alger, de négociations, espoirs-désespoirs, décalage de billets, plan de sauvetage du projet , frustration-inquiétude-colère-joie - nous avons eu la réponse définitive du ministère de la Culture algérien : NON .

Nous étions pourtant allées au consulat dès Août pour anticiper une telle situation et savoir s’il y avait des démarches particulières à réaliser...nos demandes étaient restées sans réponse. Alors, on a chacun-e fait un dossier de demande de visa culturel classique, confiant-e et serein-e. Nous avions pris les billets d’avion, de bateau, réservé l’auberge, les transports sur place, fait les papiers pour les Tunisiens... mais NON.

Dur de se retrouver face à l’arbitraire des autorités, impuissants. Et dans l’incompréhension.

Intéressant néanmoins, de comprendre aussi ce que font vivre les choix politiques de notre Etat à des milliers d’algérien-e-s, malgaches, ou autres, tous les jours, en répondant NON, de manière arbitraire, sans justification, à leur demande de visa pour venir visiter la France.

"C’est une question de RECIPROCITE" m’a dit le vice-consul quand je suis allée lui demander une attestation de leur refus pour qu’on puisse faire marcher les assurances annulations pour les billets, "la France ne donne pas de justificatif ou d’attestation quand elle refuse le visa aux algériens, alors nous non plus". On ne se fera donc pas rembourser les billets, mais on entend sa réponse.

Intéressant d’être confrontée à la politique de gestion des frontières de notre propre pays, de voir cette politique de fermeture-protection se retourner contre nous. Que faire ? Quel est notre pouvoir d’agir ?

Notre projet de résidence musicale métissée était une réponse trouvée pour cultiver la tolérance, l’ouverture, la paix, à travers les échanges culturels, la musique. Quelle réponse donner maintenant ?

On a envie de continuer à y croire.

Il y a dix jours, on a créé l’association NUMED, en vue de "créer et faire perdurer des ponts par delà les frontières de la mer Méditerranée par le biais d’échanges culturels et artistiques" avec comme projets à court terme une pièce de théatre franco-algéro-tunisienne (sur l’immigration clandestine écrite par des tunisiens, jouée par des tunisiens et algériens, et accompagnée par des musiciens francais), un festival sur la culture algérienne dans le Queyras, un conte musical avec un conteur algérien et une musicienne française, un échange autour de la danse au Maroc. On est conscient que ce ne sera pas simple, mais on a envie d’y croire.

Et VOUS dans tout ça ?

Encore une fois mille MERCIS à chacun-e. C’est grâce à vous qu’on a pu espérer jusqu’au bout. Nous sommes vraiment dans l’embarras de devoir vous écrire ce message aujourd’hui. Nous avions pris des engagements envers vous et nous n’allons pas les tenir. C’est difficile. Après deux refus consécutifs, on ne peut vous promettre que cette résidence aura lieu.

Nous vous proposons de rembourser celleux qui le souhaitent en leur envoyant un chèque du montant de leur contribution. Si vous souhaitez être remboursés, nous vous demandons chacun-e de nous envoyer un message en nous l’indiquant.

Pour celleux qui ne le souhaitent pas, on garde vos coordonnées précieusement, et si la résidence se fait, dans six mois, un an, deux ans... on vous enverra les CD, DVD et autres contributions.

En attendant, s’il reste des sous au projet après les remboursements, nous les mettrons sur le compte de l’association NUMED en attendant qu’une prochaine fusion culturelle méditerranéenne, musicale, théatrale, ou dansée puisse avoir lieu.

MERCI, Tennemirt, Saha !

Léa

Publié par leaduv le oct. 20, 2015

Écrire un commentaire


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...