Débat avec Bernard Friot : la Sécu, encore et toujours !

vendredi 1er janvier 2016
par  Martine Lalande
popularité : 9%

Les Outils du soin, dans le cadre des réflexions entamées sur le thème de "Refondre la Sécu", vous invitent à un débat avec Bernard Friot, sociologue et économiste.

Le cadre ? Toujours au Café de la Mairie, Place Saint Sulpice, Paris, à 20H précises, le Vendredi 29 Janvier 2016. (accueil du public : 19H30)

Le collectif « Outils pour le soin » qui regroupe des professionnels de santé, des étudiants et des citoyens, anime un site(1) et produit des cordels(2), se penche sur la question de la Sécurité sociale. Par une coïncidence heureuse (!) il se trouve que le débat est très actuel, puisque cette année marque les 70 ans de la protection sociale solidaire, inventée à la sortie de la guerre pour offrir aux travailleurs des droits financés par leur salaire, et gérée par les syndicats. Depuis, la situation a beaucoup changé, et la gestion de la sécurité sociale a été accaparée par l’Etat, qui n’a de cesse que de lui faire faire des économies, de plans de financement en objectifs de maitrise des dépenses, en passant par les discours culpabilisants sur le déficit et la fraude. Le collectif a voulu savoir si le « trou de la sécu » est une invention (3), et si la fraude est réelle(4) et qui en est responsable…
Au cours de la réflexion du collectif sur le sujet du « trou de la Sécu », est apparue la question de son mode de financement. Sachant que la crise économique associée à la fraude des employeurs et aux allègements de charge mettent à mal les cotisations basées sur les salaires, on se pose la question des parts relatives des cotisations sociales et des impôts dans les ressources. De plus, la donne change avec la Protection universelle maladie (PUMa) prévue dans la dernière loi de financement de la sécu adoptée fin 2015, qui serait en partie détachée du salaire, et liée non au travail mais à la résidence. Est-ce un progrès ou un piège comme l’accord national inter-entreprises (ANI) qui, sous couvert de « mutuelle pour tous », se traduira par de grandes disparités selon le statut des salariés, et à des pertes de droits coïncidant avec la sortie du travail (chômage ou retraite), ainsi qu’à une incursion encore plus importante des assurances complémentaires sur le « marché » de la couverture maladie…
Les thèses de Bernard Friot, qui a publié ce mois-ci dans le Monde Diplomatique un article(5) très éclairant sur l’histoire de la Sécurité sociale, avec son souci de redéfinir la place du travail dans la société, ont engagé le collectif « Outils pour le soin » à lui proposer un débat sur la question de :

« La Sécurité sociale : financée comment, par qui, avec quels choix, quel fonctionnement démocratique et pour quelle société ? »

Vendredi 29 janvier à 20h précises au Café de la Mairie place St Sulpice (métros St Sulpice, Rennes ou Sèvres-Babylone)
Accueil du public : 19h30

1) www.outilsdusoin.fr
2) Petits documents d’information et d’échange de savoirs, à exposer et distribuer dans les cabinets de soins, les facultés et les lieux public, sur le modèle des cordels brésiliens, fascicules d’écrits ou de poèmes subversifs, accrochés sur une corde à linge et vendus sur les marchés
3) Cordel N°23 « Le « trou de la Sécu » : une invention ? »
4) Cordel N°21 : « Fraude sociale : entre mythes et réalités »
5) Le Monde diplomatique, décembre 2015, page 3 : Bernard Friot, « Une autre histoire de la sécurité sociale »

P.S. On pourra boire et se restaurer entre 19h30 et 20h, boire sans restauration après 20h


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...