Le prix de la vie

samedi 26 novembre 2016
par  Outils
popularité : 15%

Médecins du Monde a fait paraitre un communiqué dont nous extrayons les principaux passages :

Vous êtes près de 245 000 à avoir signé notre pétition demandant à la ministre de la Santé de mettre fin aux prix indécents des médicaments. Et qu’a-t-elle fait jusqu’à maintenant ? Rien, hormis des promesses non tenues.
Aujourd’hui, la moitié des malades de l’hépatite C en France sont toujours exclus des traitements qui peuvent les guérir, parce qu’ils sont trop chers.
De notre côté, nous continuons notre combat pour changer la donne. Nous avons mené une action en justice en opposition au brevet détenu par le laboratoire Gilead sur le sofosbuvir, un médicament contre l’hépatite C.
Au terme des audiences publiques qui se sont tenues à l’Office européen des brevets les 4 et 5 octobre 2016, le brevet a été partiellement annulé. Désormais, la formule chimique du médicament sofosbuvir n’est plus protégée.
Cette décision de justice aurait dû permettre une renégociation de son prix. Mais le sofosbuvir est toujours vendu 41 000 € en France, alors que sa version générique coûte moins de 300 €. Alors qu’on demande aux Français des efforts pour réduire leurs dépenses de santé, la Sécurité sociale continue d’acheter très cher un médicament qui ne le vaut pas.
C’est désormais au gouvernement d’agir pour faire baisser le prix de ce médicament en autorisant la production d’une version générique de qualité et à faible prix.
Nous devons rester mobilisés pour que la ministre de la Santé nous entende enfin.
Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chance d’être entendus. N’hésitez pas à partager avec votre entourage. Nous sommes tous concernés.
L’équipe de Médecins du Monde.
Pour en savoir plus sur l’opposition au brevet : rendez-vous sur notre site

Les Outils du soin souscrivent, bien entendu, aux termes de ce communiqué. Mais, permettez-nous une observation.
Le prix des génériques, en France, n’est pas libre, mais régi par des procédures sur lesquelles le LEEM (le syndicat des industries du médicament) a eu son mot à dire. Résultat : pendant les deux premières années qui suivent sa mise en marché, le générique ne peut voir tomber son prix au-dessous d’un seuil égal à 40% du prix du princeps(le médicament original). En l’occurrence, donc, 16 000 €/traitement. Pas de quoi pavoiser, quand on sait que le véritable coût de fabrication serait de l’ordre de 300 € et que du fait de son prix abusif, le traitement par le Sofosbuvir est rationné en France !

En conclusion, encore un petit effort, MdM ! Vous avez des alliés potentiels influents : l’UFC Que choisir, le Syndicat de la médecine générale (SMG), les Associations de patients, les Syndicats de soignants, les syndicats ouvriers… Mobilisez-les. !


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...