Sécu : le compte n’y est pas !

mercredi 7 décembre 2016
par  Lucien Farhi
popularité : 23%

«  Quand on aime, on ne compte pas ! ». C’est du moins, ce qu’affirme la sagesse populaire. Et le programme affiché par le vainqueur de la primaire de la droite n’est pas fait pour démentir la maxime.
Jugeons-en, à propos de cette malheureuse Sécurité sociale, au chevet de laquelle se succèdent ces héros de Molière. Voici donc les trois principaux points relevés dans la notice explicative de la potion prescrite par le Docteur. Rappelons, au passage, que le but affiché est de redresser les comptes de notre Sécu.

1/ Basculer progressivement les cotisations maladie, dites patronales, vers un mix CSG/TVA.
Là, on se demande ce que le remède a, diable, à voir avec la maladie. N’importe qui vous dira que retirer d’un côté quelques dizaines de milliards d’€ de cotisations pour les remplacer par leur équivalent fiscal ne change rien à l’affaire – pour se borner à son seul aspect comptable et non pas institutionnel. Alors, c’est quoi, ce tour de passe-passe ? Ça y est, le but est ailleurs : permettre aux coûts de production français de s’aligner sur les coûts chinois. Louable intention. Malheureusement, inatteignable objectif, du moins, à court terme. Et l’on peut constater l’inanité de ce genre de mesures : le chômage n’en continue pas moins d’augmenter, inexorablement, malgré les 30 milliards d’€ déjà détournés dans ce but. Quant à leur compensation – jurée pourtant par l’Etat, en faveur de la Sécu, privée ainsi de ces ressources –, tout le monde pourra constater que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Exit, donc, le redressement des comptes de la Sécu par ce moyen.
Hasardons tout de même une explication : retirer des charges patronales, sachant que ça n’a jamais fait baisser du même montant les prix de vente, ça ne s’appellerait pas plutôt un petit cadeau fait aux copains ?

Et alors, Docteur, en quoi le solde de la Sécu est-il amélioré par ces combines ? Le brave homme. Quand on vous disait que lorsqu’on aime, on ne compte pas.

2/ Introduire une franchise médicale universelle
Ici, c’est différent, il s’agit de basculer des dépenses de la Sécu sur les patients eux-mêmes. Ceux-ci paieront ces franchises directement de leur poche, ou via leurs complémentaires (ce qui revient au même). Dans la mesure où, simultanément, on supprime, côté recettes, des cotisations salariales, ça pourrait se comprendre : mesure neutre pour les comptes de la Sécu, neutre aussi pour les intéressés. Erreur, profonde erreur. Parce que les coûts de gestion des complémentaires santé impliquées dans la manip seront multipliés à terme par rapport à ceux de la Sécu (+ 15% de coûts de marketing, + 20% de taux de profit). Moralité : rien pour améliorer les comptes de la Sécu, mais une augmentation conséquente à la charge de l’imbécile de patient.

Docteur, on ne compte donc toujours pas. Il en devient attendrissant, l’amour porté à notre Sécu.

3/ Redéfinir les rôles respectifs de l’assurance publique et de l’assurance privée, en focalisant l’assurance maladie notamment sur les affections graves ou de longue durée.
En clair : le « petit » risque, rentable, pour les assureurs privés ; le « gros » risque, inassurable, pour l’Assurance maladie publique (la Sécu). Là, cyniquement, on plombe les comptes publics qu’on était censé redresser, au profit du secteur privé. Mais qui s’en étonnera : privatiser les gains, socialiser les pertes, c’est bien la règle éternelle.
Docteur, ne plus compter, à ce point, C’EST DE L’AMOUR FOU. Veinarde de Sécu.

P.S. Le Docteur – que le fait de ne pas compter, en l’occurrence, n’empêche pas de parfaitement savoir compter – aurait-il délégué la plume de ce dossier à l’un de ses proches ? L’ancien président d’un grand groupe privé d’assurances ? Un proche, et même tellement proche, que l’on parlerait de lui comme d’un Premier ministre potentiel, pour quand la peau de l’ours de l’élection présidentielle aura été vendue ? Si c’est vrai, ce n’est pas bien, vraiment pas bien, Docteur.

Pour télécharger le programme Fillon, cliquer sur la vignette ci-contre

PDF - 2.2 Mo
Programme Fillon

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois