un cordel sur la littératie ?

dimanche 12 mars 2017
par  Outils
popularité : 13%

Pour préparer ce cordel, nous avons fait un brainstorming autour d’une soupe, dans la plus pure tradition des outils du soin. Il y avait là des membres de poletIDF et des membres du collectif. La soupe était bonne et la discussion riche, comme toujours

Littératie : c’est un terme que personne ne connait. C’est différent de l’illettrisme
La question est : comment se comprendre
Pour les patients : comment s’approprier l’information en santé
Il lui faut comprendre pour être acteur/actrice, accéder à l’information, trier l’information conflictuelle, choisir la plus fiable, selon les sources et ce qui est dit,
saisir son sens pour l’intégrer à ses propres façons de s’occuper de soi afin de faire des choix.
Comment communiquer quand nous ne sommes pas dans le même bain culturel ?

on pourrait donner à ce cordel, comme titre :
- Votre patient ne comprend rien, ne vous inquiétez.
- Votre médecin parle chinois, ne vous inquiétez pas.
- Parler le docteur, parler le patient
- pour reprendre le point de vue des Canadiens, un titre du style : " Bien se comprendre, médecins, patients, soignants "
- ou alors : "Patient.es, soignant.es : se comprendre"
- parler d’Empowerment

Quelle est notre posture en consultation ?
Quand nous sommes en forme, cela se passe bien.
Accueil et compagnonnage : on fait un bout de chemin ensemble.
Il faut que les univers se rencontrent avec des météos différentes.
Garantir le respect, l’attention.
Trouver le parler « juste ».
multiplier les canaux de communication.

Les fiches infos patients sont intéressantes quand il y a peu d’informations, avec des visuels

Le pharmacien joue un grand rôle, qui écrit sur la boîte, qui explique la prescription

Les savoirs :
Les patient.es ont des intuitions, des savoirs, une expérience.
Le/la patient.e a lu des documents sur internet, il/elle vous pose des questions : C’est rassurant, il s’intéresse à sa santé !
Le/la médecin connait la maladie et le/la patient.e se connait en tant que personne.
Le/la patient.e se connait mieux que le/la médecin ne le/la connait
La parole de l’un.e a la même valeur que la parole de l’autre

La reformulation :
C’est nécessaire mais pas suffisant. D’où l’importance de la posture
Remplacer « Avez-vous compris ? » par « Qu’est-ce que vous avez compris ? »
Reformuler, s’assurer que le message est passé.
Simplifier sans simplisme.
QU’EST-CE QUI VOUS AMÈNE ?
Savez-vous pourquoi vous êtes là ?
"Avez-vous encore quelque chose à me dire ?" c’est encore mieux que "Avez-vous des questions ?"
Amener le patient à « oser dire »
« Qu’est ce qui vous pose question ? »
« Quel bon vent vous amène ? » quand on connait bien les personnes.
Laisser poser des questions (le médecin coupe la parole au bout de 10 secondes)
Le langage verbal est un mode de communication imparfait.
Regarder la personne, quitter l’ordinateur, être assis à côté/regarder en face.
Utiliser des pictogrammes.
Encourager les listes ?
L’ordonnance : oser négocier, contester les prescriptions, demander des arguments et donner son avis.
Oser refuser si on n’est pas d’accord (de prendre un médicament, de faire un examen).
La consultation n’est pas l’ordonnance, on peut sortir de consultation sans ordonnance.
Ecouter le/la patient.e quand il/elle dit qu’il/elle ne supporte pas

Les formulations aidantes : C’est nécessaire mais pas suffisant

Pratico-pratique :
Comment préparer sa consultation avec le médecin
Ne pas oublier de poser vos questions : les listes...
Ordonnance : si l’ordonnance est trop copieuse, parlez-en à votre médecin avant d’aller à la pharmacie.
Lettre pour les correspondants : la lire au patient, le/la patient.e doit comprendre, enveloppe ouverte, langage adapté, texte lu et commenté.
"je lui dis comme ça est-ce que ça vous va ?"
L’information appartient au/à la patient.e
Expliquer pourquoi on donne un prochain rendez-vous

Pour le cordel :
On s’adressera aux patients et aux médecins .
Quelle langue parle votre médecin ?
La médecine est-elle une terre étrangère, un pays lointain pour lequel il faut un guide, un interprète ?
La méthode assimil de la consultation
Définir la littératie, en parler mais trouver d’autres termes
Rappeler que 50% des adultes ne savent pas trouver l’information médicale adaptée
alors que tou.tes ont envie de s’occuper de leur santé.
Si le patient ne dit rien, n’ayez pas peur.
Si vous avez lu quelquechose sur internet, parlez-en à votre médecin


Pour aller plus loin
Site :
MOOC FLE AFPA – formation pour apprendre la langue française
Livres :
"Savoir parler avec son médecin" Tim Greacen
"Le petit décodeur de la médecine" ed Robert
Film :
"Moi, Daniel Blake" de Ken Loach
Documents :
UNAPEI, documents des sourds avec symboles
ex INPES : santé publique France
écriture chinoise (pictogrammes)


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...