Ruwen Ogien, merveilleux philosophe

dimanche 7 mai 2017
par  Outils
popularité : 9%

Ruwen Ogien vient de mourir. Son dernier livre "Mes mille et unes nuits" critiquait le dolorisme de notre société qui valorise la souffrance. Avec humour, il développait une pensée éthique hypertolérante, appliquée aux sujets actuels, dont la maladie et la mort. Il faut le lire.

Nous avons eu envie de parler de Ruwen Ogien, alors qu’il vient de disparaitre et que nous aurions mieux fait de parler de lui avant. Facile, plusieurs journaux ont écrit sur ce philosophe sensible à l’intelligence acérée, à la pensée précieuse pour aider à réfléchir aux questions morales de la vie et du monde.

Libération, Robert Maggiori : "Il se moquait lui-même du fait qu’on sollicite sans cesse les philosophes afin qu’ils donnent des avis. Signe, disait-il, que l’idée qu’ils soient capables « par la magie de leur esprit » de « poser des diagnostics lumineux sur absolument tout » est largement partagée. Aussi se gardait-il d’en « donner », des avis : il proposait plutôt des outils pour éprouver la validité des siens et pour que ses lecteurs testent la solidité des leurs. Avec ce style démonstratif emprunté à la philosophie anglo-saxonne, fluent, épuré et clair, agrémenté de pointes d’humour, Ogien posait en effet ses hypothèses, les démontrait soigneusement, comparait ses thèses à celles d’autres penseurs, tenant toujours compte du point de vue opposé au sien et, sur les questions les plus épineuses concernant le sexe, le clonage, le traitement des animaux, l’excision, l’inceste, l’« amélioration génétique des capacités physiques et mentales humaines », l’euthanasie, l’eugénisme, la tolérance, le terrorisme, l’accueil des réfugiés, arrivait toujours, en douceur, à des conclusions « extrêmes », inouïes, dont le but était de « susciter la perplexité » – par où commence, il est vrai, le libre exercice de la pensée."
http://www.liberation.fr/debats/2017/05/05/ruwen-ogien-la-liberte-a-tout-jamais_1567649

Ouest-France : "Ruwen Ogien venait de publier « Mes Mille et Une Nuits : la maladie comme drame et comme comédie » (Albin Michel), où il parlait de son cancer.
Jusqu’au bout, il y critique le « dolorisme » et décrit la maladie comme tension entre un drame intime et une comédie sociale (« une bouffonnerie sociale » disait-il).
Cet essai original analyse les relations faussées par la maladie, avec un « humour joyeux » caractéristique de l’homme, selon France Culture, qui l’avait invité dans l’émission « La Grande Table » en février pour l’un de ses derniers passages dans les médias.
Souvent défini comme libertaire, Ruwen Ogien imagine comment l’individu peut échapper à la police morale et élabore une « éthique minimale », définie comme « ne pas nuire aux autres, rien de plus »."
http://www.ouest-france.fr/societe/deces-du-philosophe-ruwen-ogien-un-homme-s-emerveillant-de-tout-4970659

Slade.fr, Peggy Sastre : "« Le régime idéal, c’est d’être immortel par défaut et d’avoir la possibilité de se suicider si on se fait trop chier au bout d’un certain temps », me disait-il voici quelques années, avant le cancer et après une bonne bouteille de vin. Ruwen Ogien n’était pas un homme de dogmes autre que celui de ne jamais donner sa date de naissance. S’il pouvait être, à sa manière, obsédé par le regard d’autrui, c’est aussi parce que l’assignation identitaire lui était intolérable. Signifier l’année de sa venue au monde, répétait-il, « me donnerait l’impression de voir ma mort ». La chose l’aurait aussi installé, rivé, fixé derrière le genre de mur qu’il aimait à buriner. S’il a pu être l’un des philosophes les plus brillants de notre époque, c’est aussi parce qu’il savait dépiauter ce que la philosophie a d’aberrant. En partant évidemment par le haut : la mort ne se regarde pas en face, elle est à nier, à combattre et à refuser jusqu’au bout. Lisez-le et réjouissez-vous d’être en vie, avec un cerveau en état de marche."
https://www.slate.fr/story/145098/ruwen-ogien

voir aussi sur Youtube une conférence de R Ogien sur son livre "la guerre aux pauvres commence à l’école"
https://m.youtube.com/watch?v=ggaXH_eUbrM

Libé : Ruwen Ogien, la liberté à tout jamais -  Word - 204.3 ko
Libé : Ruwen Ogien, la liberté à tout jamais
ouest France : Ruwen Ogien, un homme s'émerveillant de tout -  Word - 34.3 ko
ouest France : Ruwen Ogien, un homme s’émerveillant de tout
Slate : Ruwen Ogien, on ne philosophe pas avec (et face à) la mort -  Word - 77.2 ko
Slate : Ruwen Ogien, on ne philosophe pas avec (et face à) la mort

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...