Dire sa terre étrangère - Traduire sa langue étrangère

dimanche 14 mai 2017
par  Outils
popularité : 13%

Le premier "sprint d’écriture" s’est tenu mardi 9 mai 2017 chez POLET75, pour élaborer le cordel sur la littératie. Nous étions 6 : 3 médecins et 3 non médecins. Nous avons commencé par un brainstorming dégageant les idées pour chaque domaine (côté soignant et côté médecin) puis nous les avons classées en grands concepts. Puis, deux par deux, nous avons développé les concepts, en 10 minutes pour chacun, en tournant. Avec un outil informatique (framapad) chacun ajoutant son travail au document commun. Nous présentons ici les mots du brainstorming. Le sprint d’écriture se poursuit jeudi 18 mai.

Notre sujet est : médecin, patient.e :se comprendre
La littératie est la capacité que les gens développent à faire quelque chose avec ce qu’ils ont compris d’un texte, intégrer des informations nouvelles pour eux ayant trait à la santé.
C’est la compréhension des mots aussi.
C’est important car ce que les gens savent et ce qu’ils font de ce qu’ils savent a un impact majeur sur leur espérance de vie.
On discute : il y a un biais ? avec le niveau de vie et le milieu dans lequel on est...?

Il est question aussi d’être dans un univers commun avec des métaphores et un climat affectif émotionnel, pour que les gens s’approprient ce qu’on leur transmet.
Que le message soit clair, mais avec de l’émotionnel et de l’affectif.
Les apprentissages sont facilités par contexte approprié.

Notre but dans l’histoire : que les soignants et les étudiants prennent le temps de développer ce qu’ils ont à coeur ou ce qu’ils aimeraient transmettre , et que les patients osent dire qu’ils n’ont pas compris.

Les soignants utilisent des métaphores mais n’ont pas écrit la notice d’utilisation.
Les patients n’osent pas dire qu’ils n’ont pas compris, il leur manque la notice du moment où le dire

1 - Dire sa terre étrangère (côté patients)
- estime de soi : qu’il/elle écoute ; croire à sa capacité d’avoir son gouvernail - confiance en soi
- les mots : langage - précision
- s’affirmer : mes arguments - le droit de contester - contester
- considération : être compris.e - me respecter - me prendre au sérieux
- réciprocité : dialoguer
- le cadre : être rassuré.e - le calme - confiance dans l’absence de jugement de l’autre - chaleur - être accueilli.e - être invité.e
- oser : oser dire - dire - demander - exprimer - savoir accueillir les savoirs et défendre son point de vue
- émotions : se sent faible - peur - frustré.e - doute - n’y arrive pas
- s’expliquer : comprendre - savoir que faire - pouvoir m’expliquer

2- Traduire sa langue étrangère (côté soignants)
- accueil : accueil - accueillir
- ouverture : curiosité - doute - demander son avis - mes références ?
- respect : posture - pas de jugement - bienveillance
- organisation : manque de temps - espace temps - prendre son temps
- support : des images - métaphores, univers commun, concret
- technique : écoute - entendre - question ? - accepter le silence - faire réagir
- les mots simples : explique - clarté - pas tout à la fois - les mots justes - des mots simples - ne pas parler vite
- quel est le problème : autre chose ? - demande ?
- jouer son rôle, expertise : examiner
- s’engager : accompagner
- proposer : droit au but - ordonnance - annoncer la proposition - ne rien oublier - ne pas nuire


https://mensuel.framapad.org/p/BgzXAfgzan


Commentaires

vendredi 19 mai 2017 à 21h04

Bonjour,

merci pour ce partage. Je fais partie des béotien.ne.s qui ne connaissent pas le mot "littératie" et je le vois employé maintenant chez certains collectifs de soignant.e.s. C’est marrant de voir le voyage d’un mot, qui me semble apparaître comme ça et se propager, à partir d’épicentres plus ou moins "autorisés " comme aurait dit Coluche.
Alors c’est quoi la littératie ? Un mot de sociologue repris en choeur par des soignant.e.s ? Pour dire quoi ?
Je suis dubitative.
Pour lancer le débat : est-ce que la littératie ne cache pas la volonté d’utiliser et savoir utiliser les mêmes mots pour tou.te.s, de lisser la signification, pour qu’enfin les patients disent bien ce qu’ils ont à dire, nom de diou !! et qu’on n’ait plus à gérer ces malentendus qui font perdre du temps, mille millions de mille sabords !
AUjourd’hui, pour moi, ce qui me manque : le temps, les outils pour explorer les représentations des gens et des patients, avant toute "éducation thérapeutique". Est-ce que la littératie peut y servir ?
En bref, si quelqu’un comprend ce que c’est la littératie...Merci de m’éclairer.

Lanja

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 19 novembre 2017

Publication

373 Articles
53 Albums photo
33 Brèves
Aucun site
20 Auteurs

Visites

102 aujourd’hui
56 hier
57670 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés