Poster un commentaire à la suite de l’article...

jeudi 15 novembre 2018
par  Martin Coutellier, Outils du soin

Vivre avec une personne dépendante de l’alcool - Cordel N°58

Vivre avec une personne dépendante de l’alcool
Une situation complexe
Aujourd’hui, la dépendance à l’alcool est considérée comme une maladie. Bien sûr, il s’agit d’une maladie particulière, notamment parce que les épisodes répétés de consommations d’alcool peuvent retentir de façon importante sur les (...)

En réponse à...

vendredi 21 décembre 2018 à 19h47

(Autour de la) Magie liquide d’une potion !

Avec le mot « Alcoolisme » on nous vend tous ces ismes, qui nous font rêver, nous sentir grands et forts depuis la fée verte des impressionnistes jusqu’au coquettelle des îles caraïbes et depuis la bière des pharaons jusqu’à ce nom venu des arabes qui utilisèrent l’alambic pour produire le khôl, et plus tard le vin.. On nous vend les mirages, les virages, et des Rois mages, sous forme de vapeurs d’éthanol, de butan-2-ol, ou d’acide 3-hydroxypropanoïque : tous les « hics » des alcooliques possibles.. sont à notre portée, on distingue même : Les alcools primaires, les alcools secondaires, et les alcools tertiaires, pour les suivants suivez la flèche vers les fond du verre.. Comme on dit : on boit de l’alcool pour faire la fête (anniversaire, mariage, baptême, réussite, etc..) ; beaucoup d’autres boivent du vin à table à chaque repas. La consommation modérée d’alcool procure du plaisir, une sensation de bien-être, certaines barrières de la timidité tombent vite ou pas… c’est selon la dose ou l’exotisme du mélange.. D’autres personnes consomment parce qu’elles se sentent mal dans leur peau, ou qu’elles ont des ennuis, ou « envie d’oublier » comme on dit, ou pour apaiser leurs malheurs ou leurs souffrances. Mais, en avalant de l’alcool comme un médicament, l’habitude s’installe très vite et la personne n’arrive plus à s’en passer, elle devient dépendante et donc malade à nouveau… L’alcool agit sur le cerveau, modifie conscience, perceptions, ressenti et tous les comportements. A faible dose, il procure cette sensation de détente si agréable, d’euphorie si tendre parfois, voire d’excitation. Il désinhibe, aide à s’affranchir de sa timidité, libère la parole et contribue à lâcher-prise, les réflexes commencent à diminuer. A fortes doses, l’ivresse produit un ensemble incontrôlable, du corps et de l’esprit, ils deviennent vite incontrôlés. Et qui se traduit par une mauvaise coordination des mouvements, une élocution troublée, une diminution des réflexes et de la vigilance, un état de somnolence, ou pas, etc. Cette consommation peut entraîner des pertes de mémoire allant du simple l’oubli au trou noir jusqu’au coma.. À encore plus fortes doses, le coma devient urgence médicale qui faute de soins peut entrainer la mort… Au delà de ces effets immédiats, ou extrêmes, le pire c’est cette consommation par habitude... Avec ces doses bues petit à petit c’est tout un monde qui se construit et tout un autre qui se délite, plus un troisième qui se met en scène de lui-même : le manque suivi de très près par ses armes de destruction massives que sont la dépendance, l’angoisse et le mensonge… Voilà pour le dessin vu de loin, à ce tableau manque la vue de près et (son) l’aspect liquide de son pouvoir, ainsi que l’aspect magique de la potion… on dit qu’elle rend intelligent, habile, fort, capable de tout... on dit qu’elle transforme et améliore la réalité, lui donne tous les aspects qu’on veut bien lui attribuer : beauté amour tendresse sont si facilement de la partie.. Sauf que le lendemain, c’est un autre jour qu’il va falloir dompter à son nouveau, qu’il va falloir tordr1e, sans vergogne, et vite fait de « rallumer les braises » comme on dit ? Jour après jour on les allume de plus en plus tôt... Il faut bien dompter l’angoisse, la peur grâce à la magie de ce « liquide des dieux »...
© jean bescós 2
Cette magie—notre « fée »—existe bien, on la ressent quand on doit avoir un rendez-vous important, là il faut son aide, et tellement son aide, que l’on ne s’en rend plus compte qu’assez vite on finit par faire n’importe quoi même par déraper, au départ ce sont juste de petits gestes mal gérés, sans trop de gravité, jusqu’au jour ou le dégât devient plus grave.. la fée, notre déesse devient vite démon, ce démon qui casse tout, qui démolit l’esprit.. Ce liquide magique devient vite ce que l’on cache, par honte au début puis par mépris de soi, et enfin par peur de ne pas retrouver la source de nos besoins. Vite s’impose le vrai calcul : quelle est la potion la moins chère, la plus facile à cacher, qui fait le plus vite effet et qui exhale le moins de relents identifiables ? Tout se résume à ça.. Comment trouver plus de paradis avec moins d’argent, et de désagréments... A télé, on nous montre ces artistes qui soi-disant sont géniaux grâce au whisky ou au vin blanc, ou à tous ces produits qui finissent par couter cher… Mais pour le prolo de la bibine que boit-il ? Quelle est sa fée du logis ? C’est tout ce qui ne coûte rien, il ira jusqu’à avaler tout ce qu’il trouve ça va de l’alcool pur à 60° ou même à 90° jusqu’à l’éther ou du parfum bon marché… On est loin du mondain et de ses boissons coté chics ! Là c’est boissons coté chocs ! C’est l’être devenu démon… Et adieu la fée merveilleuse… sauf pour le buveur, qui vient de franchir le cap, pour lui qu’importe le liquide la seule chose qui compte c’est l’ivresse, que ce soit celle-ci ou celle-là, ou telle autre… qu’importe l’isme, le hic, et le reste… juste compte le rêve de ces instants passés avec la fée, et à chacun sa fée, comme il l’entend, comme il la rêve, comme il la voit… Juste la personne tapie au fond de soi est capable de lutter contre l’homme devenu démon, il devient cet « homme à retrouver », celui qu’il faut faire ressurgir des fibres de soi-même, de chaque fibre d’où il faut chasser le liquide méphitique qui empoisonne le corps. Cet « homme à retrouver » peut renaître, il peut toujours renaître, le foie, lui, se régénère très vite, s’il on n’a pas franchi de de point de non-retour… « Le corps est une merveilleuse machine », dit-on, encore faut-il lui donner de quoi se nourrir convenablement... C’est le jour où l’on se rend compte, de l’inutilité du pouvoir magique de ce breuvage que l’on peut enfin s’en passer… Un jour… deux jours et plus… Après ce n’est qu’une question de vouloir dépasser la peur, la honte, et surtout de savoir et comprendre d’où vient l’angoisse qui nous ronge... mais comment faire, cela paraît si facile à dire, si difficile à comprendre. Si hermétique à disséquer, On se dit « avec lui » (mon gentil démon) tout est si simple, sans lui tout est si compliqué, en réalité il nous fait oublier le plus important : cette force au fond de soi, cette intelligence que l’alcool à haute dose, embrume, obscurcit, en détruit force et sagacité... Heureusement, un jour il devient possible de se séparer de « lui » de cet « autre soi » de celui que l’on devient quand notre fée devient démon, remplace entièrement notre corps… notre monde… Un jour on trouve les armes, ou plutôt l’arme, la seule possible, la seule que l’on possède et réside (demeure) au fin fond de soi, cette arme c’est ce que l’on est, c’est se regarder en face, c’est se rendre compte de quoi l’on se compose,

Pour connaître et comprendre l’avenir, il faut regarder derrière soi… et surtout au fin fond de soi… dit le proverbe...

Jean Bescos

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...


Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 27 juin 2020

Publication

474 Articles
54 Albums photo
36 Brèves
Aucun site
30 Auteurs

Visites

13 aujourd’hui
113 hier
178803 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés