CORONAVIRUS ET INEGALITE SOCIALE

vendredi 6 mars 2020
par  Outils du soin
popularité : 11%

Alfred Spira, médecin de santé publique pose la question des inégalités sociales de santé face au coronavirus. Sur ce sujet comme sur d’autres, ces populations sont malheureusement délaissées . Pour lui, cela devrait être pris en compte par les pouvoirs publics. Il propose un travail en lien avec les associations qui s’occupent de ces populations pour alerter et mettre en place des actions spécifiques.

COVID-19 Coronavirus et accès à la protection et aux soins

Face à l’épidémie de coronavirus, on ne peut être que très préoccupés par la question des inégalités sociales face aux risques liés à ce virus
En effet, les conditions de vie, de travail, de transport, sanitaires, état de santé et fragilité des personnes pauvres, vivant en milieu difficile voire hostile, souvent porteuses de maladies chroniques et fragilisées par des soins non optimaux, une alimentation de mauvaise qualité, des consommations de substances variées, le recours obligé à des transports surchargés, l’impossibilité de ne pas aller travailler dans des environnements non protégés ou de rester à domicile, vivre dans une chambre isolée...tout ceci entraîne des risques spécifiques et accrus face à ce virus.

Prôner le télétravail ne concerne pas les plus précaires, prendre sa température deux fois par jour, se laver les mains toutes les heures...sans parler de la possibilité de se procurer des masques ou du gel hydro-alcoolique...ça peut être très difficile, voire impossible ...
Les migrants, gens du voyage, sans logis vivant en milieu précaire et hostile, à la rue, sont dans des situations encore plus risquées... Enfin les personnes sans papiers se trouvent dans une situation particulièrement difficile à gérer du fait de leur accès toujours plus restreint au système de santé, au dépistage, au diagnostic précoce, à la prise en charge appropriée

La question des inégalités sociales face aux risques et à la maladie a une importance particulière dans le cas de telles épidémies. Il existe une inégalité sociale face au risque de contamination et à la prise en charge. Il existe également des risques réels de stigmatisation de certains groupes sociaux. Il semble que ceci ne soit pour le moment pas pris en compte de façon complète et appropriée dans la stratégie actuelle des pouvoirs publics.
Ceci appelle également des réflexions et initiatives particulières de la part des associations dont les activités sont rendues encore plus primordiales et compliquées, par la complexité des actions à mettre en œuvre, la nécessaire implication de leurs acteurs qui sont eux-mêmes confrontés au risque épidémique, ce qui ne va pas être sans influence sur leur disponibilité. Sur toutes ces questions, associons-nous pour dans l’urgence apporter des réponses rapidement opérationnelles.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...


Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 7 avril 2020

Publication

450 Articles
54 Albums photo
36 Brèves
Aucun site
26 Auteurs

Visites

23 aujourd’hui
157 hier
166005 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté