Newsletter N°11 Outils du soin-Covid 13 juin 2020

samedi 13 juin 2020
par  Outils du soin
popularité : 4%

Rappel : pour une lecture agréable : n’hésitez pas à cliquer sur la loupe marquée d’un A, juste au-dessus et en bas, à droite du grand bandeau rouge d’accueil !

Le Collectif Outils du soin partage sa Newsletter N°11 du 13 juin 2020 pour les soignants, les soignés, leur entourage et tous les citoyens

Au sommaire de ce numéro :
1. Actu-Info
2. Soigner, prendre soin, lutter contre les épidémies
3. Santé, société et déconfinement
5. traitements-recherches
6. Idées à partager

1. ACTU-INFO


- « Covid-19 : les infos du jour ", veille documentaire (rappel)

par Jessica Guibert, médecin généraliste d’un centre de santé communautaire à Echirolles (Isère)
Depuis le 20 Mars elle partage le résultat de ses recherches au début quotidiennes, aujourd’hui plus espacées d’informations médicales et scientifiques. https://pratiques.fr/Suivi-de-la-crise-liee-au-Covid19

3. SOIGNER, PRENDRE SOIN, LUTTER CONTRE LES EPIDEMIES


- OMS, nous aurons besoin d’un système international solide, par Pascale Brudon . Ancienne fonctionnaire internationale de l’Organisation plus démocratique

mondiale de la santé, elle a occupé plusieurs postes ayant trait à l’élaboration et la mise en œuvre de politiques de santé publique et de politiques pharmaceutiques dans différents pays. En 2003, au Vietnam, elle a été, en tant que représentante de l’OMS, au cœur de la première épidémie d’un coronavirus, le SRAS. Cette épidémie a alors été enrayée assez rapidement. Interrogée par Contretemps, elle explique comment cela a été possible. http://medicament-bien-commun.org/oms-nous-aurons-besoin-dun-systeme-international-solide-plus-democratique

- émission de France 5, "C à vous" sur "les ratés de la gestion du Covid à la française"

(Des minutes 3 à 9) : autour d’une étude de l’institut Montaigne : comment la gestion de la crise a été caractérisée par un empilement de différentes instances. L’Etat a voulu centraliser sans coordonner les instances, ni déléguer aux acteurs de terrain, ou aux entreprises qui étaient en mesure de commander les masques, les tests…
https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/c-a-vous-saison-11/1540927-emission-du-mercredi-10-juin-2020.html

COVID-19 : "La seule chose qui compte, c’est l’endroit où s’qu’elle tombe" ou comment éviter une éventuelle deuxième vague.

Par Stéphane KORSIA-MEFFRE - : 04 Juin 2020
des informations importantes et une analyse très pertinente sur la façon dont la COVID-19 se propage et, surtout, sur les conditions nécessaires à l’apparition d’une flambée épidémique . Il existe des situations, biologiques, sociales ou liées à la concentration de personnes particulièrement vulnérables, ou de contextes ( (navires, transports en commun sans ventilation, par exemple), ou de rassemblements en particulier ceux qui comportent des cris ou des chants (offices religieux, concerts, boîtes de nuit, etc.) qui sont la condition sine qua non pour que la COVID-19 puisse passer du stade anecdotique au stade épidémique.
https://www.vidal.fr/actualites/25061/covid_19_la_seule_chose_qui_compte_c_est_l_endroit_ou_s_qu_elle_tombe_ou_comment_eviter_une_eventuelle_deuxieme_vague/--Programme des jours heureux Ce manifeste coordonné par André Grimaldi, Olivier Milleron et François Bourdillon. Ils proposent l’édification d’un nouveau service public de santé reposant sur cinq piliers :
1. le service public de l’assurance maladie,
2. le service public des soins et de la prévention,
3. le service de la sécurité sanitaire et de la santé publique, avec un Etablissement public du médicament et des dispositifs de santé,
4. le service de l’enseignement et de la formation continue,
5. le service de la recherche en santé
https://www.odilejacob.fr/blog/?article=42

-Masques : leur désinfection et leur réutilisation

Pour les masques en papier, chirurgicaux ou FFP2
*ou les laisser sécher à l’air ou dans un sac en papier pendant 7 jours
*ou les mettre 5 minutes dans un four à 70°
Pour les masques en tissu :
*ou les mettre dans un lave-linge à 60° puis faire sécher et repasser
*ou plus pragmatiquement les laver très soigneusement à la main pendant 3 minutes, quand on rentre du dehors, à l’eau chaude et au savon. Les faire sécher au soleil, puis les repasser .

3 SANTE, SOCIETE … ET DECONFINEMENT


- Pour défendre l’hôpital public, SUD Santé Sociaux claque la porte du Ségur !

Les déclarations présidentielles pendant la crise COVID étaient sans ambiguïté. Le Président Macron a défendu tour à tour “l’Etat Providence” et les services publics comme des “biens précieux”, “la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession” “un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières pour l’hôpital”. Il a reconnu “une erreur dans la stratégie annoncée”, erreur qu’il qualifie comme très “cruelle” pour “lui-même”.

C’est pourquoi la Fédération SUD Santé Sociaux s’est impliquée dans le Ségur de la santé. Malheureusement, dès la réunion plénière introductive du 26 mai 2020, la position ministérielle n’était plus en phase avec les engagements présidentiels.
https://solidaires.org/Pour-defendre-l-hopital-public-SUD-Sante-Sociaux-claque-la-porte-du-Segur

- Pour un contre Ségur- Communiqué de l’USP (Union Syndicale de la Psychiatrie) du 11 juin 2020

. L’USP considère que le Ségur de la santé commencé le 25 mai n’est qu’une mascarade, sans concertations. Voici que l’USP revendique pour la psychiatrie de secteur et la santé en général :

 300 € nets et budgétés de hausse de salaires pour tous les professionnels de santé.
 Les embauches de personnels médicaux et non médicaux et des revalorisations de carrière.
 Le maintien des 35 heures et le paiement des heures supplémentaires pour les personnels non médicaux.
 Le maintien du statut de praticien hospitalier.
 La suppression totale de la dette des hôpitaux sans condition de restructuration. La fin de la T2A et la fin du point flottant.
 L’arrêt de tout processus d’inclusion de l’activité et du codage dans le financement de la psychiatrie.
 Une dotation à l’habitant, après rattrapage régional, comme nous l’avons défendue à l’Assemblée nationale.
 Une augmentation de l’ONDAM à 5 % lors du prochain vote du PLFSS 2021.
 L’interruption de la grande bascule public/privé et ses partenariats.
 Le respect d’une pluralité des pratiques en psychiatrie, sans hégémonie de l’approche neuroscientifique.
 Le changement de gouvernance : installation d’une vraie démocratie sanitaire avec instances décisionnaires incluant usagers, personnels médicaux et non médicaux en plus de la direction.
L’USP exige de revenir à un véritable service public de santé avec un accueil et des soins de toutes et tous, inconditionnels, et le 100 % Sécu.
L’USP appelle à se mettre en grève pour soutenir toutes ces revendications lors d’un contre Ségur le 16 juin 2020.
https://www.uspsy.fr/Pour-un-contre-Segur.html

-Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) et des Equipes Mobiles Psychiatrie Précarité (EMPP)

Pour les personnes rencontrant des difficultés d’accès aux soins ou n’ayant pas de droits ouverts à la protection sociale, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (qui regroupe 870 associations de citoyens) publie la fiche de la direction générale de l’offre de soins (DGOS) précisant le fonctionnement des Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) et des Equipes Mobiles Psychiatrie Précarité (EMPP) en cette période de crise sanitaire et sociale
https://www.federationsolidarite.org/champs-d-action/sante/11414-acces-aux-soins-des-personnes-rencontrant-des-difficultes-dans-l’acces-aux-soins-et-des-personnes-sans-droits-ouverts

-Maux d’exil, la revue du comede (comité pour la santé des exilés) vient de sortir son numéro 63 sur le Covid-19

https://www.comede.org/maux-dexil/
Maux d’Exil #63 - COVID-19 : continuer, pour elles, pour eux (mai 2020)

-la FASTI propose : Ensemble, abrogeons le CESEDA (le code d’entrée et de séjour des étrangers et demandeurs d’asile) !

La crise du coronavirus révèle au grand jour les inégalités sociales, économiques, administratives qui touchent certaines populations, notamment les personnes étrangères, et qui constituent le terreau du « modèle » économique capitaliste dans lequel nous vivons. Depuis quelques temps, la FASTI et les ASTI travaillent en interne à la mise en œuvre d’une campagne pour l’abrogation du CESEDA. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de ses revendications pour la liberté de circulation et d’installation en lien avec celle pour l’égalité des droits entre toutes et tous. La crise sanitaire actuelle rend encore plus urgente la nécessité de repenser notre modèle de société et nous souhaitons partager aujourd’hui avec vous les réflexions issues de cette campagne. http://www.fasti.org/index.php/dossiers
- l’accès aux droits malmené des personnes étrangères : Article sur euronews https://fr.euronews.com/2020/06/03/france-l-acces-au-droit-des-personnes-etrangeres-malmene-par-la-crise-du-coronavirus

- « Mayotte est un véritable désert médical, l’accès aux soins y est toujours compliqué »

A la misère endémique s’ajoutent les épidémies, de dengue puis de covid-9 et la majorité de la population n’a pas accès aux soins adaptés et ne peut suivre le confinement car il faut qu’elle survive…interview de Daniel Gros, retraité de l’Éducation nationale, qui vit dans le quartier de Boboka, auteur de plusieurs articles sur la situation à Mayotte sur le club de Mediapart et de chroniques sociales où il donne la parole aux habitants.
https://npa2009.org/idees/international/mayotte-est-un-veritable-desert-medical-lacces-aux-soins-y-est-toujours

-Accès à l’IVG en contexte épidémique :

La revue contretemps interviewe Maud Gelly, sociologue et médecin, qui analyse les difficultés rencontrées par les femmes ayant besoin d’IVG en période d’épidémie de covid-19, et les adaptations de la loi demandées par les praticien.nes de l’IVG pour permettre aux femmes d’exercer ce droit.
https://www.contretemps.eu/ivg-epidemie-entretien-maud-gelly/

4. TRAITEMENTS, RECHERCHES

Dans un essai randomisé en double aveugle versus placebo chez environ 800 personnes ayant été à proximité d’une personne atteinte de covid-19, l’hydroxychloroquine n’a pas diminué le risque de survenue de la maladie.
https://www.prescrire.org/fr/203/1845/58748/0/PositionDetails.aspx5

5.IDEES A PARTAGER

-« Le racisme est un virus », par Dany Laferrière

TRIBUNE. Comment se propage le racisme, et comment l’éradiquer ? L’auteur de « Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer » et de « l’Exil vaut le voyage » fait le point sur ces vieilles questions si actuelles.
https://www.nouvelobs.com/bibliobs/20200610.OBS29913/le-racisme-est-un-virus-par-dany-laferriere.html

Prenons bien soin de nous, des autres et de la société
Bien chaleureusement
Le Collectif Outils du soin
www.outilsdusoin.fr
PS Ceci est la 11ème newsletter envoyée depuis le début du confinement.
Voici le lien avec les 10 premières : Newsletter Outils du soin-Covid
Au 31 Mai
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article704
Au 16 Mai
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article700
au 8 Mai
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article697
Au 3 Mai
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article692
Au 26 Avril
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article690
Au 17 avril
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article686
Au 11 avril
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article684
Au 2 avril
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article679
Au 26 mars
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article676
Au 20 mars
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article675


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...


Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 1er décembre 2020

Publication

502 Articles
54 Albums photo
36 Brèves
Aucun site
31 Auteurs

Visites

75 aujourd’hui
213 hier
198517 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés