Une équipe éditoriale

mardi 8 septembre 2015
par  Elisabeth Arrighi
popularité : 12%

5 + 1 = 6 ! Avec une équipe éditoriale récemment élargie - voir notre rubrique "Qui sommes-nous ?"-, les Outils du soin poursuivent leur bonhomme de chemin.
Bonhomme ? Peut-être pas si bonhomme que cela...
Il commence à être conséquent, ce bout de piste parcouru en six mois d’existence.

Mais enfin, qu’est-ce qui nous fait courir, nous rassemble ?
Une improbable ambition : faire vivre un lieu de partage de savoirs en accès libre, à l’aide du support simple, concret, ludique des cordels, et autres outils à inventer sur notre site. Une conception du soin qui inclut le social et le psychique, qui pense la santé comme résultante des conditions de vie et donc du politique. Bref, surmonter les inerties, les dogmatismes de tous bords, ouvrir les possibles.

Traduction en termes de tâches fixées à notre équipe éditoriale : le défi d’un double mouvement paradoxal : aider à une élaboration dans sa complexité et à une formulation dans sa simplicité. Accepteriez-vous d’y réfléchir avec nous ?

Aider à une élaboration dans sa complexité, ce serait quoi ? Inviter des personnes engagées dans des expériences singulières ? Proposer des références de livres, de documents ? Organiser des rencontres transversales ? Animer des ateliers de discussion en amont et en aval de l’écriture de cordels ?

Etre à la fois accueillant sur les propositions et exigeant sur la démarche. Dans le plaisir de l’exploration, de la confrontation, des « bonnes surprises », de la « sérendipity » ( cf le cordel sur la serendipity). Déjà, sur les 18 cordels existants, nous avons expérimenté le plaisir des allers –retours entre les premiers brouillons, les ajouts et remarques de ceux à qui nous les avons fait lire. Pour proposer quelque chose d’original, de décalé par rapport à ce qu’on entend habituellement, prenant en compte les paradoxes et les contradictions, pour imaginer des leviers et des marges de manœuvre. Persister dans l’être de « facilitateurs » enthousiastes autant que prudents, disponibles pour aider à l’éclosion de nouveaux cordels, fruits de l’activité des futurs auteurs.

Et le paradoxe, à présent : aider à une formulation dans sa simplicité, ce serait quoi ? Relire leurs textes avec les futurs auteurs, éliminer les « gros mots », les mots jargonnants, viser un ton simple, ludique, joyeux, « sexy » ? Faire des phrases courtes, retrouver le ton d’une conversation où quelqu’un raconte une découverte à quelqu’un d’autre, dans sa fraicheur ? Le critère : un enfant de 10- 12 ans, curieux et attentif, devrait comprendre le texte ainsi composé.

Notre expérience lors du goûter cordel du 8 août, où avons relu ensemble le brouillon d’un cordel, a été instructive et plaisante. Elle nous a montré combien il pouvait être difficile d’oser utiliser les mots de tous les jours pour parler de choses complexes, car l’école, l’université nous ont obligés à user d’un ton sérieux, froid, ennuyeux. _ Saurons-nous laisser la vie rentrer dans nos phrases et nos cordels ?

Pour conclure, nous pourrions résumer le rôle de l’équipe éditoriale dans le personnage incarné par le gardien d’un refuge de montagne, accueillant des voyageurs, offrant gîte et couvert, repas joyeux, chansons, connaissant le terrain, indiquant les chemins, donnant des conseils de prudence, et constamment à l’écoute d’autres explorations racontées par les randonneurs.

Alors ? Tope-là ? L’équipe se veut au service d’une aventure commune, nous vous en espérons partie prenante. Serez-vous présents au rendez-vous ?


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 10 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...